【Annonce】 Les dynamiques de l’islam dans les lieux d’enseignement supérieur : Une autre approche de la modernité politique au Sénégal.

Bonjour,

Ce jeudi, je vais intervenir dans le séminaire à l’EHESS « Penser l’islam contemporain : dialogues Maghreb/Afrique de l’Ouest« , animé par Fabienne Samson et  Marie-Nathalie Leblanc.

Très bonne semaine à tous et en attendant le plaisir de vous voir à la séance!

 

Les dynamiques de l’islam dans les lieux d’enseignement supérieur : Une autre approche de la modernité politique au Sénégal.

Jeudi 20 décembre 2018, 10h-13h

Lieu : IMAF, salle de réunion, 2e étage, 96 bd Raspail 75006 Paris

Résumé :

Les mouvements religieux, musulmans pour la plupart, sont particulièrement visibles dans les sphères politiques sénégalaises mais aussi au sein des établissements d’enseignement supérieur. Autrefois caractérisés par la présence du militantisme politique de gauche, les milieux universitaires sont aujourd’hui occupés par les croyants. Les jeunes disciples mourides ou tidjianes, ou encore sûnites, emplissent les différents espaces au sein du campus, où ils organisent conférences islamiques, cours de Coran et séances de prière.

Basée sur un travail de terrain de longue durée (2003-2009 puis 2010-2015), cette étude vise à mettre en lumière ces différentes dynamiques religieuses au sein des lieux d’enseignements supérieurs. Elle met en exergue l’importance des nouveaux types de mouvements politico-religieux dans le contexte de la crise idéologique et sociopolitique des années 1980 et 1990, puis de l’arrivée du libéralisme politique et l’émergence de sphères politiques populaires dans les années 2000.

Nos descriptions et analyses essayent, par la suite, d’expliquer comment les étudiants musulmans vivent leurs religiosités, en s’appuyant sur leurs propres valeurs de l’islam, et à travers un engagement corporel et spatial « flottant » au sein de l’université ou bien en dehors de celle-ci.

Enfin, nous nous sommes intéressés aux lieux d’expression à la fois académique et politique crées et animés par ces jeunes musulmans lettrés. Des lieux devenus aujourd’hui de véritables espaces de savoirs-pouvoirs : bibliothèques et médiathèques islamiques ; centres de recherche et d’enseignement religieux ; centres de conférences ; écoles de formation ; médias religieux (radios, télévisions, revues…), sites internet, réseaux sociaux et autres applications mobiles performantes, etc. Etant capables de produire eux-mêmes des analyses performantes sur la société en s’appuyant sur les valeurs et les préceptes islamiques, ces lieux et ces lettrés religieux interrogent la légitimité du savoir scientifique fondé dans les milieux académiques de type occidental.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :